Je voudrais tous vous remercier de votre présence et de votre fidélité pour notre 19ème session de formation, qui s’est déroulée cette année à Marseille.

Encore un grand BRAVO

Votre fidélité à l’Association des Techniciens de Dialyse a été remarquée.
Selon les appréciations que nous avons pu collecter, ces journées furent un succès non seulement par la richesse des informations données mais aussi du nombre de participants.
Vous avez largement contribué à ce succès

Le théme principal de la 18 ème session de formation en novembre 2009 était l’écologie et  le développement durable, ce qui nous a permis de réfléchir sur les éventuelles conséquences environnementales concernant le traitement des eaux, les rejets, les DASRI et en parallèle les démarches écologiques des uns et des autres.
Comment traiter du développement durable ?
L’eau en est un parfait exemple.
Elle est un des quatre éléments que le rapport Brundtland de 1989 juge essentiels pour le développement durable, avec l’air que nous respirons, la terre que nous labourons et les êtres vivants, c’est-à-dire de la biodiversité. La disponibilité d’une eau douce pure et saine conditionne l’avenir de l’homo sapiens et, au-delà, celui de la biosphère tout entière.

Après plusieurs recherches auprès des institutions on peut s’apercevoir que
les différentes sessions du Forum mondial de l’eau, avaient pour thèmes l’eau et la climatologie ; l’eau et la pollution ; l’eau et la diversité culturelle ; l’eau et l’énergie ; l’agriculture, l’alimentation et l’eau ; l’eau et l’environnement ; l’eau et la pauvreté ; etc.

Le message que nous avons voulu faire passer lors de ces journées, c’est qu’au-delà de toutes considérations financières, l'avenir de notre planète est en jeu.

 Depuis quelques années maintenant, la France connaît chaque été des épisodes de sécheresse ; les nappes phréatiques sont à un très bas niveau dans la majorité des départements.
Les autorités mettent en place des restrictions d'arrosage pour tenter de préserver cette ressource qu'est l'eau…

Mais pourquoi ne pas prendre les devants

En récupérant, pour notre activité, tout simplement l’eau des traitements de dialyse.

Les Laboratoires ou sociétés pionniers depuis plusieurs années dans ces systèmes de traitement d’eau pour hémodialyse, ont développé une démarche écologique incluant aujourd’hui la disparition progressive des désinfectants chimiques par un système de désinfection tout chaleur.

L’avantage de cette technique étant que l’on ne va plus polluer l’environnement en relargant des produits chimiques mais simplement de l’eau que l’on pourrait éventuellement réutiliser.


Le vecteur de désinfection chaude étant devenu prioritaire, simple, noble et peu coûteux.



En 2008 je vous ai fais part de la validation par les différentes instances de l’UTC et plus précisément par son conseil d’administration en juin 2008 de la création d’un diplôme d’université d’épuration extra rénale.
Ce DU est opérationnel depuis octobre 2009.
Il est ouvert bien sur aux techniciens, mais aussi à toutes les personnes qui sont dans l’environnement de la dialyse.
Les personnes ayant déjà suivi les modules de la formation "Épuration
extra-rénale/dialyse" de l’UTC pourront demander au jury d’admission la
validation des modules 1 à 3.
Je vous rappelle que L’inscription peut se faire module par module.

 

Notez enfin que nos prochaines sessions de formation se dérouleront à Lyon les jeudi 25 et vendredi 26 novembre 2010.

Je vous souhaite à toutes et à tous d'excellentes fêtes de fin d'année, beaucoup de réussite et de bonheur à vous et à vos proches pour l'année 2010.

Hubert METAYER