Le respect des règles d'hygiène

D.Oudin . Infirmier hygiéniste.ARPDD.Reims

L’hygiène en hémodialyse doit être une préoccupation de chaque instant, de la construction d’une nouvelle unité jusqu’à son ouverture.

            Une concertation avec le CLIN doit être menée, en respectant les textes et les décrets. Le CLIN préconisera les mesures nécessaires à la prévention des infections liées aux soins à court, moyen et long terme.

            Nous devrons prêter une attention particulière aux distances entre chaque fauteuil de dialyse, à l’aménagement des locaux propres à la dialyse et à ses annexes.

            Le revêtement du sol devra résister aux liquides corrosifs (nettoyants, désinfectants, acides, …) et privilégier au maximum les produits à pH neutres.

            Le circuit propre-sale est fondamental concernant le matériel de dialyse stérile jusqu’aux déchets d’activités de soins à risques infectieux.

            Nous devons toujours avoir à l’esprit le risque infectieux manuporté. Pour cela des points de lavage des mains doivent être en nombre suffisant et aussi étudiés en fonction des déplacements du personnel soignant et technique.

            L’automatisation des portes et robinets, limite les manipulations, sources potentielles de contamination.

            Pour réussir une bonne conception des locaux, des réunions de chantier (Direction, Entreprises, Techniciens, Pharmaciens, Hygiénistes, …) doivent avoir lieu régulièrement afin de prévoir e régler les problèmes liés aux travaux.