Architecture, Hygiène, Dialyse : l’approche d’un groupe de santé

Bernard THUILLET . Directeur de Projets . Fresenius Medical Care France

Avec un recul de plus de 10 ans et  près de 1.500 patients traités dans 33 unités de dialyse certifiées ou en cours de certification ISO 9000, NephroCare France (Groupe Fresenius Medical Care) a acquis une expérience certaine dans la gestion d’unités de dialyse.

A ce titre notre groupe s’engage en permanence à concevoir et réaliser des espaces de traitement qui vont garantir:

  1. Le confort et la préservation de l’intimité de nos patients.
  2. Une prise en charge adaptée à des patients chroniques et traités en modalité ambulatoire.
  3. Une organisation optimale du travail des infirmières avec une cohérence des circuits et tous les moyens permettant le strict respect des recommandations relatives à l’hygiène.

Outre les contraintes générales de conception propres à tout bâtiment (urbanisme, conception architecturale, sécurité des personnes, respect de l’environnement) se rajoutent pour l’activité de dialyse des contraintes techniques spécifiques liées à cette activité (circuit d’alimentation en eau osmosée, installation d’équipements biomédicaux,…..) ainsi que des contraintes de conception imposées par les exigences d’hygiène et par les exigences d’entretien très répété des locaux.

Devant cette complexité nous concevons depuis plusieurs années chaque projet d’unité de dialyse avec le consensus d’un comité de pilotage, lequel est constitué :

  1. d’un Chef de projet
  2. du Responsable des soins de l’unité
  3. d’un Médecin de l’unité
  4. du Pharmacien
  5. de l’Hygiéniste
  6. d’un représentant du CLIN
  7. du Qualiticien
  8. du Personnel technique et biomédical
  9. d’un Contrôleur de gestion

En nous appuyant sur l’expertise et la compétence de tous ces acteurs nous pourrons mettre à la disposition de nos patients et de nos personnels des unités à la fois fonctionnelles, sûres et confortables.

La prise en charge de la problématique Hygiène est intégrée par ce comité de pilotage. Il s’appuie pour cela sur l’expérience acquise depuis plusieurs années par notre groupe mais également sur un ensemble de recommandations décrites dans plusieurs documents de référence :

  1. Circulaire DHOS/O1/2005/205 du 25 avril 2005 relative aux locaux, matériels et DM dans les établissements de santé exerçant le traitement de l'IRC
  2. Arrêté du 25 avril 2005 relatif aux locaux, matériels et DM dans les établissements de santé exerçant le traitement de l'IRC
  3. Recommandations générales d’hygiène des soins
  4. Bonne pratiques d’hygiène en hémodialyse (SFHH décembre 2004)
  5. Hygiène et Architecture dans les établissements de santé (DRASS Rhône Alpes Avril 1997)
  6. Guidelines internes Fresenius Medical Care

 
Circulaire et arrêtés techniques donnent des recommandations générales de surface par poste et par modalité mais également de distance entre les patients. Ils ont également l’avantage de décrire précisément les différents locaux et équipements nécessaires pour garantir une hygiène parfaite dans la mise en œuvre des soins par dialyse à savoir:

  1. Vestiaires, douches et sanitaires dédiés aux patients
  2. Box d’isolement
  3. Local DASRI
  4. Local linge sale
  5. Local déchets ménagers
  6. Stockage
  7. Local Pharmacie
  8. Local de maintenance biomédicale et stockage des générateurs de secours
  9. Office patients & Office personnel séparés
  10. Lave mains
  11. Vidoirs

Tout projet mené par notre groupe intègrera donc ces différents locaux ; il sera complété des locaux spécifiques à la modalité de traitement mis en œuvre (Centre, UDM, UAD, entrainement Dialyse Péritonéale) ainsi que des locaux et équipements nécessaires pour les personnels (vestiaires avec douche, poste de surveillance, préparation de soins, attente ambulanciers,…).

L’architecte assurera l’arrangement de ces différents locaux de telle manière que les flux (propre, sale, patients, personnels) qui en découlent soient les plus cohérents possibles.
Il intégrera pour chaque local le degré de risque (faible, moyen ou fort) et les exigences techniques précises (surface, traitement d’air, éclairage, lavage des mains, revêtement des surfaces,…..) définies par le comité de pilotage.
Ces exigences techniques devront répondre aux recommandations suivantes :

Surface :
Elle devra être  suffisante pour permettre un fonctionnement optimal et sera calculée en rapport avec l’activité du centre (exemple 1 stockage trop exigu génère un encombrement et donc des difficultés de nettoyage)

Traitement d’air :
Nous opterons pour des systèmes assurant un renouvellement d’air par un air neuf filtré, régulé en température et assurant un volume d’échange compris entre 6 et 12 volumes / h dans les salles de soins. Nous opterons pour la possibilité de réguler la pression dans les box d’isolement afin de garantir un isolement protecteur du patient lui-même ou des autres patients. Enfin tous les systèmes de chauffage seront conçus pour éviter ou limiter l’utilisation de radiateurs.

Eclairage :
Il sera toujours étudié pour permettre le bon déroulement des gestes de soins et un contrôle parfait des gestes d’hygiène.
Nous veillerons toujours à ce qu’il ne génère pas de part sa conception ou son design d’accumulation de poussière.

Lavage des mains :
Le nombre de point de lavage hygiénique des mains est désormais fixé par arrêté (1 pour 4 postes de dialyse). Toutefois nous renforcerons ces recommandations en installant dans chaque box, espace de soins et de consultation, une station de lavage hygiénique des mains. Dans tous les locaux techniques et à proximité des locaux de stockage des déchets il sera également installé des points de lavage des mains.
Le risque légionnelle sera pris en considération dans nos études. Dans la mesure où les volumes d’eau chaude sanitaire utilisés sont faibles, nous privilégierons les petites unités individuelles de production d’eau chaude.
En cas de production centralisée, l’unité disposera d’une production d’eau chaude avec système anti-légionnelle et bouclage du réseau de distribution.

Revêtement des surfaces :

Les locaux humides quand à eux recevront un revêtement mural PVC dont les caractéristiques techniques sont identiques à celles des sols.
Les portes seront recouvertes de stratifié haute densité. Nous veillerons à garantir la protection des murs par la pose de protections PVC et plus particulièrement dans les circulations et sur les angles saillants.

Plan de travail :
Le choix des matériaux est également ici un facteur primordial. Leur résistance et leur facilité de nettoyage sont des critères de choix incontournables.
Leur conception sera en un seul tenant avec des bords arrondis et post formés pour permettre une remontée sur les murs. Ils seront réalisés avec des matériaux résistants aux détergents désinfectants (résines synthétiques avec cuves intégrées, panneaux mélaminés hydrofuges haute densité avec revêtements stratifiés à haute résistance).

Outre ces exigences techniques précises et d’une manière plus générale nous veillerons à limiter le nombre d’équipements apparents en exigeant du maître d’œuvre et des entreprises un encastrement maximal des équipements techniques. Nous limiterons ainsi la circulation en applique des réseaux de distribution d’eau, des réseaux d’évacuation ou encore nous limiterons les traversées verticales apparentes.

Les écrans de télévision individuels seront de type LCD plat afin de limiter l’accumulation de poussières et ainsi faciliter leur nettoyage.

De même tous les réseaux électriques (courant fort et courant faible) et de distribution des fluides (eau osmosée, solution concentrée acide, gaz médicaux, rejet) seront rassemblés dans un système de bornes et de bandeaux spécifiques en PVC suspendus aux murs.
Ces équipements limitent considérablement l’accumulation de poussière dans les locaux ; Ils permettent également une hygiène parfaite des sols au sein des salles de dialyse.

Même s’il peut s’avérer parfois difficile de mettre en œuvre les décisions prises par nos comités de pilotage (délais raccourcis, manque de temps, délais d’approvisionnement, imprévus divers, …) le Chef de projet est là pour trouver des solutions. Il s’engage à faire respecter ces décisions et ainsi assurer la réussite du projet.
Patients et professionnels de santé disposeront alors d’une unité fonctionnelle pourvue d’une grande sécurité en termes d’hygiène.